Né en 1967 à Toulon – France. 
Nationalités : Française et Suisse.
Réside  à Marseille.
Tél: 06 51 73 16 86
Mail : sitesemadeni@gmail.com

Roland Semadeni décide de refonder les bases d'un travail plastique autour de la peinture en 2014, actuellement les premières propositions sont disponibles. Ce site a pour projet de présenter les activités récentes et de rendre lisible le parcours artistique de Roland Semadeni qui multiplia les expériences artistiques, les collaborations et l'exploration de différents média. Sa production actuelle joue de l'usage de média classiques en arts visuels associés à  l'utilisation de média contemporains. On entendra par média classiques ceux qui s'inscrivent dans un temps long, un temps historique à l'échelle de notre culture et de notre civilisation (art de la peinture et du dessin). Quant aux média contemporains (numériques), ils permettent de saisir une image, de la "traduire", ils facilitent diverses réécritures, recompositions, contextualisations, associations, et posent autant de questions théoriques qu'ils nous offrent de possibilités techniques.

L' attitude artistique qui consiste à se confronter à l'expérience de différents outils, au delà de la curiosité qui est fondamentale et qui est une valeur à défendre, exprime le désir de revisiter l'expérience de création avec les outils que proposent notre époque.  Quant à la peinture elle nous offre toujours cette incroyable possibilité de connexion aux origines de l'art et de l'homme. Lorsque l'on peint on est à la fois contemporain, ancré dans notre présent, et dans le même temps relié aux gestes  les plus anciens. Il s'agit d'explorer ce lien qui existe entre ce qui est ancien, et même archaïque, qui se trouve toujours en nous, et un actuel aux possibilités extraordinaires, que les média numériques nous offrent. Il s'agit de renouveler ou du moins d'enrichir et de déplacer le regard de l'artiste et sa pratique et si possible le regard du spectateur.

Favoriser l'expérience et l'action, sans préjugés, analyser ensuite. Construire l’œuvre dans une attitude expérimentale et empirique de la création. Roland Semadeni tient cette  attitude qui permet d'explorer des voies où le chemin n'est pas préalablement tracé, de  se déplacer  comme le ferait un explorateur dans un territoire vierge. C'est une expérience de l'art qui est réalisée, et les objets plastiques qui en résultent, n'ont strictement rien à voir avec un quelconque "produit culturel" rentrant dans un cycle de consommation.  Il ne s'agit pas non plus d'une production intellectuelle qui résulterait d'un apprentissage théorique, d'une quelconque étude de l'art. Il s'agit d'une rencontre avec l'art.

Dans les productions plastiques actuellement proposées vous trouverez généralement un dialogue entre corps et architecture, ainsi qu'une réflexion formelle sur le tableau comme objet concret et comme espace de projection. De nombreuses métaphores sur le déplacement du voyageur sont présentes, ces peintures sont des lieux, probablement symboliques, archétypaux. Ces peintures ne sont pas statiques, elles sont des mouvements vers des sites, le spectateur faisant dans sa lecture du tableau une expérience de la distance de la même manière qu'il pourrait la faire en cherchant la meilleure position pour poser son point de vue sur un paysage. 
Dans les formats moyens et grands, de nombreux jeux sur les multiplicités de traitements picturaux, la construction des espaces, des assemblages inattendus souvent connotés comme appartenant à des esthétiques et des pratiques différentes, fonctionnent ensemble, pour une lecture polysémique des tableaux. 

Lors de la création de ce site une question se posait : comment articuler la présentation du travail récent, pictural, et l'activité précédente en musique contemporaine qui occupa la vie de Roland Semadeni durant une quinzaine d'années ? 
Voici un bref récit biographique en vue d' éclairer ce parcours : En parallèle à son activité de peintre, une histoire qui commence en 1996. Roland Semadeni collabore avec des musiciens, amis, et dans son atelier se mènent des expériences sous forme de performances, des interactions sont créés entre l'immédiateté de la musique improvisée et une peinture se créant dans le temps musical. Cette activité, hebdomadaire, devenait très prenante, les résultats gagnaient en qualités, autant picturales que musicales. Néanmoins une idée persistante, induite par le monde professionnel et social, brimait les potentialités du projet et le reléguait dans un à coté. Résumons Cette idée : Il est nécessaire de se consacrer à une seule activité, soit un métier. En corollaire, ce métier doit faire l'objet d'une reconnaissance sociale, construire l'identité de la personne qui le pratique, générer une économie financière viable et équilibrée. Le Constat est sans appel : Rien de pire pour l'art, que ces idées.

C'est en 1999 que le déclic qui orientera Roland Semadeni davantage vers la musique contemporaine se fit. Lors d'une exposition personnelle "Orbes", galerie du passage de l'art à Marseille, une performance sonore dénommée "trajectoire" est donnée à entendre. Performance jouée par le contrebassiste Jean-marc Pron qui par la production de larsens, dessinât un continuum sonore d' un spectre très large, espace à l'intérieur duquel accidents sonores et surgissements de micro-modulations structuraient une narration. L'année suivante Roland Semadeni intégra la classe de composition électroacoustique du conservatoire national à rayonnement régional de Marseille.
En 2006, il obtint le premier prix de composition de musique électroacoustique (sous la direction de  Mr Pascal Gobin), ainsi que le prix Sacem. De 2006 à 2008, le centre national de création pour les musiques expérimentales de Marseille , le  Gmem, l'accueillit  comme compositeur en résidence pour deux saisons pour les finalisations de suites de compositions musicales (pièces mixtes et  pièces acousmatiques) et la construction d' un instrument (programmation informatique). Ses pièces musicales, collaborations, performances sonores, furent (ou sont toujours) régulièrement jouées dans le monde professionnel
Sans cesser son travail plastique, l'activité professionnelle était donc devenue musicale. À cette époque un constat important est fait : Informatique et instrument classique (facture, jeu) apparaissent indissociables de la musique contemporaine, et de nouvelles questions se posent : Qu' en est t-il de la peinture ? Du dessin ?

C'est en 2014, que la décision est prise de réorienter la pratique plastique, essentiellement picturale, de lui donner la primeur.
En 2017, actuellement donc, les premières propositions sont visibles : Monstrations du travail plastique, rencontres autour de l’œuvre. 
L'activité musicale ne disparaît pas mais se réoriente, l' objectif étant désormais de mettre en synergie arts plastiques et arts sonores à travers une suite de performances mêlant improvisations, écritures musicales, interprétation d'objets plastiques à l'aide d'un instrument (lutherie et informatique) conçu à cet effet.

Pour achever ce récit biographique il reste à aborder une activité qui occupe une part importante de la vie artistique et sociale de Roland Semadeni, à savoir la transmission. Depuis 2006 Roland Semadeni enseigne les arts visuels, essentiellement la peinture et plus récemment le dessin et la gravure. Il donne des stages autour des relations entre  arts classiques et contemporains, de la pratique d' outils numériques (logiciels), de la mise en espace (installations), des synergies entre arts visuels et sonores. Son expérience professionnelle qui s'inscrit dans la durée lui a permis de créer une pédagogie adaptée, pour un public adulte essentiellement, une pédagogie qui ne se satisfait pas d'un simple enseignement technique mais qui propose à l'élève d'être dans une situation créative en lui offrant de développer son identité artistique.







Peinture,

dessin,

 outils numériques.


performances,

mises en espaces,


interprétations,
créations.